Bonnes adresses

La Pizza de Valentina

Je suis un véritable mélange de culture Italienne et Française, alors quand il s’agit de plaisir gustatif, entre les deux mon cœur balance. La bonne odeur d’une pizza qui sort du four, l’huile d’olive qui met du sud dans les assiettes, les pâtes al dente a la bolognese, j’en ai l’eau à la bouche.  Bien évidemment mon côté rital ne se résume pas qu’à ça mais j’admets avoir un faible pour toutes les merveilles culinaires que l’on peut y trouver. Alors si on testait la pizza de Valentina? 

 

Mon ultime péché mignon reste la PIZZA. Rien ne peut me faire plus plaisir qu’une soirée bien entourée, avec une bouteille de rouge et une pizza à pâte épaisse, moelleuse et croustillante à la fois.  

 Après le brunch du samedi matin qui donnait un avant-goût de notre virée toulousaine, je ne pouvais pas repartir sans faire un arrêt dans un restaurant italien. C’est donc chez Valentina que mes pieds (et surtout mon ventre) m’ont guidés. Ce restaurant fait parti du clan des mamma qui « rend hommage à la famille et aux mamma » Les propriétaires ont décidé de faire honneur aux femmes de leur entourage et de leur dédier un restaurant chacune. C’est ainsi que sont nés les différents établissements du clan. Du côté de chez Valentina, les spécialités de la maison, c’est les pizzas et les cocktails. Autant vous dire qu’il ne m’en fallait pas plus pour bien terminer la journée. L’atmosphère du restaurant est très plaisante. L’effet boisé, la vaisselle peinte et dépareillée, le côté végétal ainsi que la nourriture exposée sur les étagères donnent beaucoup de charme à la pièce. Les banquettes et les gros fauteuils quant à eux rendent l’endroit douillet et vous invite à vous installer confortablement pour profiter de votre repas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aprésent passons aux choses sérieuses, remplissons-nous l’estomac ! Le choix parmi toutes les pizzas fut difficile mais j’ai finalement opté pour la « Maria » qui on pourrait croire a été inventée pour moi. Elle se compose de tomates AOP, de burrata des pouilles, de Nduja (saucisse italienne piquante), de tomates cerises et de roquette.

La plupart des produits de la carte viennent directement d’Italie, et ici tout est fait maison.

Après avoir bu quelques gorgées de Nero d’Avola (vin rouge sicilien découvert cet été), je m’empare de mes couverts avec ferveur et déguste ma première bouchée. La burrata bien crémeuse avec la fraîcheur de la roquette et des tomates et le piquant de la saucisse qui vient relever le tout, forment un combo palpitant. Cette pizza était comme je les aime.

 

Le genre de garniture où tu ne t’ennuies pas. Le mélange équilibré des saveurs et de la mâche. Le plaisir ultime quand on tombe sur un morceau de burrata bien coulant.  

D’autres pizze me faisaient de l’œil mais comme je ne suis pas du genre à partager la minne je n’ai pas eu l’occasion d’y goûter. J’ai envie de vous dire, cela me fera une bonne excuse pour retourner rendre une petite visite à notre chère Valentina.

 

Avec cette adresse j’ai été projetée, le temps d’une soirée, dans la dolce vita, où rien n’est plus appréciable, que la bonne humeur et un bon plat. Profiter en bugnes à bugnes comme il se doit, c’est plutôt facile, che figata !

Et bien sûr, noublions pas, BUON APPETITO 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *